Podcasts sur l'histoire

Olympic Airlines - Histoire

Olympic Airlines - Histoire


We are searching data for your request:

Forums and discussions:
Manuals and reference books:
Data from registers:
Wait the end of the search in all databases.
Upon completion, a link will appear to access the found materials.

Olympic Airways a été fondée lorsque le magnat grec Aritstotl Oanasis a remplacé la compagnie aérienne nationale grecque TAE. Ollympic a été nationalisé en 1974.


Voies aériennes olympiques

Olympic Airways a été fondée en 1957 lorsque Aristote Onassis a repris TAE-Greek National Airlines. Rebaptisé fin 2003, intégrant les opérations d'Olympic Airways, d'Olympic Aviation et de Macedonian Airlines (i) lorsque le transporteur a été renommé Olympic Airlines

[ – Le 16 septembre 2008, le gouvernement grec a annoncé une restructuration majeure d'Olympic Airlines, en utilisant le plan “Pantheon Airways”. Pantheon a fonctionné parallèlement à Olympic Airlines jusqu'en avril 2009, date à laquelle Olympic Airlines a été fermée et Pantheon a repris la plupart de ses liaisons. Le Panthéon serait alors renommé en utilisant le nom de marque Olympic Air et son logo à six anneaux. Le 06 mars 2009, le ministre du Développement Kostis Hatzidakis a annoncé la vente des opérations aériennes et des sociétés de la base technique à Marfin Investment Group (MIG). Le nouveau transporteur a eu sa cérémonie de vol inaugural le 01Oct2009
< compagnie aérienne régionale basée à l'aéroport international d'Athènes, Spata avec des hubs à l'aéroport international de Thessalonique et à l'aéroport international de Rhodes >]

Avez-vous un historique supplémentaire à ajouter sur Olympic Airways ou sur l'une de nos autres compagnies aériennes dans la base de données ? Cliquez ici pour nous contacter maintenant et obtenir vos informations ajoutées à la base de données de l'historique des compagnies aériennes.


Logos de compagnies aériennes

Olympic Airlines est la compagnie aérienne porte-drapeau de la Grèce, basée à Athènes. Elle exploite des services vers 35 destinations nationales et vers 39 destinations dans le monde. Sa base principale est l'aéroport international d'Athènes, avec un hub à l'aéroport international de Thessalonique, en Macédoine.

Bien que le logo ressemble à celui des Jeux Olympiques, la compagnie aérienne ne porte pas le nom du plus grand événement sportif international mais plutôt des Douze Olympiens, le principal groupe de dieux et de déesses de la mythologie grecque, résidant au mont Olympe.

Selon les archives d'Olympic Airways, le premier logo d'Olympic était un aigle blanc, ressemblant beaucoup à une hélice, comportant cinq anneaux et le nom Olympic. Deux ans seulement après le premier vol, Onassis a demandé à ses associés de concevoir un nouveau logo et les anneaux de couleur ont été créés. Onassis voulait copier les cinq anneaux colorés du logo des Jeux Olympiques, mais le Comité International Olympique a revendiqué les droits sur le logo et un nouveau logo à six anneaux a donc été introduit. Les cinq premiers anneaux représentent les cinq continents, tandis que le sixième représente la Grèce. Les couleurs utilisées étaient le jaune, le rouge, le bleu et le blanc.


Compagnies aériennes olympiques

Olympic Air a été formé à l'origine de la privatisation de l'ancien transporteur national grec Olympic Airlines, après quoi la nouvelle compagnie aérienne a commencé ses opérations en septembre 2009, après qu'Olympic Airlines a cessé toutes ses opérations.
< a opéré des services vers 37 destinations nationales et vers 32 destinations dans le monde depuis sa base principale à l'aéroport international d'Athènes, ainsi que plusieurs hubs >

[ – Olympic Airways a été fondée en 1957 lorsque Aristote Onassis a repris TAE-Greek National Airlines . Rebaptisé fin 2003, intégrant les opérations d'Olympic Airways, d'Olympic Aviation et de Macedonian Airlines (i) lorsque le transporteur a été renommé Olympic Airlines]

[ – Le 16/Sep/2008, le gouvernement grec a annoncé une restructuration majeure d'Olympic Airlines, en utilisant le plan “Pantheon Airways”. Pantheon a fonctionné parallèlement à Olympic Airlines jusqu'en avril 2009, date à laquelle Olympic Airlines a été fermée et Pantheon a repris la plupart de ses liaisons. Le Panthéon serait alors renommé en utilisant le nom de marque Olympic Air et son logo à six anneaux. Le 6 mars 2009, le ministre du Développement Kostis Hatzidakis a annoncé la vente des opérations aériennes et des sociétés de la base technique à Marfin Investment Group (MIG). Le nouveau transporteur a eu sa cérémonie de vol inaugural le 01Oct2009
< compagnie aérienne régionale basée à l'aéroport international d'Athènes, Spata avec des hubs à l'aéroport international de Thessalonique et à l'aéroport international de Rhodes >]

Avez-vous un historique supplémentaire à ajouter sur Olympic Airlines ou sur l'une de nos autres compagnies aériennes dans la base de données ? Cliquez ici pour nous contacter maintenant et obtenir vos informations ajoutées à la base de données de l'historique des compagnies aériennes.


Informations d'enregistrement

Enregistrez-vous en ligne pour votre vol Olympic Air à l'aide de votre ordinateur, tablette ou smartphone via olympicair.com.

L'enregistrement en ligne vous fait gagner du temps car vous pouvez le faire de 48 heures à 30 minutes* avant votre vol et vous avez la possibilité de choisir votre siège préféré et de recevoir votre carte d'embarquement.

Le guide pas à pas de l'enregistrement en ligne :

  1. Choisissez l'option « Check-in » et saisissez votre nom et votre référence de réservation ou numéro de billet.
  2. Confirmez le siège attribué automatiquement ou choisissez un autre siège pour vous ou vos compagnons de voyage.
  3. Recevez votre carte d'embarquement sur votre smartphone sous forme de carte d'embarquement mobile ou vous pouvez l'imprimer. Une autre option consiste à retirer votre carte d'embarquement à un kiosque de l'aéroport ou
  4. comptoir d'enregistrement.
  5. Déposez vos bagages aux guichets dédiés "Drop-off" des aéroports. Si vous n'avez pas de bagages, rendez-vous directement à votre porte d'embarquement.

*Veuillez cliquer ici pour trouver l'heure de fermeture minimale de l'enregistrement correspondante par aéroport de départ.

Vous pouvez procéder à l'enregistrement en ligne de 48 heures à 30 minutes* avant le départ de votre vol. Veuillez noter que vous devez être à la porte d'embarquement au moins 20 minutes avant l'heure de départ de votre vol. Passé ce délai, votre siège sera à la disposition de la compagnie aérienne.

Si vous avez des vols de correspondance, vous pouvez vous enregistrer pour tous vos vols, à condition que la première étape soit opérée par Olympic Air.

Si vous avez réservé des vols de correspondance avec des vols opérés par une autre compagnie aérienne, émis sur le même billet, vous pouvez effectuer l'enregistrement pour les vols de correspondance au départ dans les 24 heures.

*Veuillez cliquer ici pour trouver l'heure de fermeture minimale de l'enregistrement correspondante par aéroport de départ.

L'enregistrement en ligne est disponible pour tous les passagers et leurs compagnons de voyage sous la même réservation.

Veuillez trouver les exceptions ci-dessous :

  • Mineurs (âgés de 16 ans et moins) voyageant seuls ou accompagnés d'un autre mineur.
  • Mineurs (âgés de 16 ans et moins) accompagnés de passagers de plus de 16 ans titulaires d'une réservation distincte.
  • Passagers ayant demandé une assistance spéciale et/ou médicale.
  • Passagers voyageant avec un animal de compagnie.
  • Passagers ayant déjà effectué un vol sur la même réservation qui n'est pas opéré par Olympic Air.
  • Passagers voyageant en groupe de 10 personnes ou plus dans la même réservation.
  • Besoin de fournir un paiement supplémentaire pour leur billet

La carte d'embarquement mobile peut être téléchargée sur votre téléphone mobile et contient tous les détails de votre vol et un code-barres 2D qui sera scanné à l'aéroport lors de l'embarquement. Elle peut être utilisée à la place de la carte d'embarquement papier traditionnelle lors de l'enregistrement en ligne ou à partir de votre appareil mobile pour voyager à partir d'aéroports sélectionnés. Dès que vous recevez et téléchargez votre carte d'embarquement mobile, vous pouvez vous rendre directement à la porte de l'aéroport. Veuillez noter qu'à la porte d'embarquement, vous devez présenter votre carte d'identité ou votre passeport, ainsi que la carte d'embarquement mobile.

Actuellement, la carte d'embarquement mobile est prise en charge depuis la plupart des aéroports nationaux grecs. Cliquez ici pour voir si l'aéroport d'où vous voyagez peut prendre en charge une carte d'embarquement mobile. Vous pouvez toujours vous enregistrer en ligne même si la carte d'embarquement mobile n'est pas disponible à l'aéroport de départ.

Dans le cas où la batterie de votre téléphone est à plat ou que vous avez oublié votre téléphone portable, vous pouvez toujours imprimer une carte d'embarquement dans l'une de nos bornes d'enregistrement libre-service ou au comptoir d'enregistrement de l'aéroport. Cela peut être effectué jusqu'à 30 minutes avant le départ.

Si vous souhaitez annuler votre enregistrement, vous pouvez le faire. Cependant, cette fonctionnalité n'est pas prise en charge par les smartphones et les applications.

L'enregistrement en ligne est disponible pour tous les vols Olympic Air.

Afin d'utiliser votre carte d'embarquement mobile à l'aéroport, vous devez avoir l'image du code-barres 2D disponible sur l'écran de votre appareil à l'approche du point de contrôle de sécurité ou de la porte d'embarquement. Veuillez vous assurer que l'intégralité du code-barres 2D est visible à l'écran et que le rétroéclairage est allumé lorsque le code-barres 2D est scanné. Il est également indispensable de disposer d'une pièce d'identité valide avec photo émise par le gouvernement pour inspection au poste de contrôle de sécurité ou à la porte d'embarquement.

Si vous avez des bagages à enregistrer, vous pouvez toujours effectuer l'enregistrement en ligne. À votre arrivée à l'aéroport de départ, veuillez vous rendre aux comptoirs de dépôt des bagages désignés avant de vous diriger vers la porte d'embarquement.

La carte d'embarquement mobile comprend un code-barres bidimensionnel (2D) conforme aux normes IATA et vos données personnelles ainsi que les détails de votre vol. Le code-barres n'est pas le code-barres 1D typique constitué d'un ensemble de lignes verticales comme vous pourriez le voir sur un article d'épicerie. Les codes-barres 2D que nous utilisons sont beaucoup plus sophistiqués, constitués d'un motif de carrés disposés sur une grille. Ces carrés sont lus par les scanners et décodés en dizaines voire centaines de lettres et de chiffres, représentant électroniquement votre carte d'embarquement.

Apple Wallet ou Passbook est une application dans iOS qui permet aux utilisateurs de stocker les cartes d'embarquement mobiles en un seul endroit sur l'iPhone ou l'iPod touch.

Les utilisateurs peuvent accéder à la carte d'embarquement mobile dans l'application Passbook à tout moment sans accès à Internet.

De plus, la carte d'embarquement mobile apparaît automatiquement sur l'écran de verrouillage de votre iPhone à mesure que vous vous rapprochez de l'heure de départ ou que vous vous approchez de l'aéroport.

Ajout d'une carte d'embarquement mobile à Apple Wallet

Lorsque vous utilisez olympicair.com depuis un appareil mobile
Après avoir terminé l'enregistrement en ligne, vous recevrez un e-mail ou un SMS (selon votre choix pour le mode de livraison de la carte d'embarquement mobile) avec le lien pour afficher votre carte d'embarquement mobile. En plus du code-barres 2D et des détails du vol, un bouton « Ajouter au portefeuille » sera également affiché. Si vous sélectionnez cette option, la carte d'embarquement mobile apparaîtra avec un bouton « Ajouter » dans le coin supérieur droit. Cliquez simplement sur « Ajouter » et votre carte d'embarquement mobile sera ajoutée à l'application Apple Wallet.

À l'approche de votre heure d'embarquement ou de la zone de l'aéroport, une alerte Apple Wallet apparaîtra sur votre écran de verrouillage.
Si vous déverrouillez votre téléphone et ouvrez Apple Wallet, il récupérera automatiquement la carte d'embarquement enregistrée applicable à votre vol. Rendez-vous à la porte de l'aéroport et présentez cette carte d'embarquement pour embarquer.

En bas à droite de la carte d'embarquement mobile compatible avec Apple Wallet, se trouve une icône « i ». En appuyant dessus, le verso du pass apparaît et il contient les informations supplémentaires suivantes :

  • Numéro de billet
  • Heure de départ du vol
  • Heure d'arrivée du vol
  • Informations sur la franchise de bagages
  • Informations sur les documents de voyage
  • Conditions et avis
  • Informations de contact

L'application Apple Wallet ne peut être utilisée que sur les appareils iPhone/iPod touch fonctionnant sous iOS 6 et les systèmes d'exploitation supérieurs. Pour des informations détaillées sur Apple Apple Wallet, veuillez cliquer ici.

Tous les aéroports proposant des services de cartes d'embarquement mobiles peuvent également prendre en charge l'utilisation de cartes d'embarquement créées via Apple Wallet.


Incidents et accidents

    , 1959 : Un Voies aériennes olympiques Douglas Aircraft Company DC-3 s'est écrasé près d'Athènes, en Grèce. Tous les 18 passagers et membres d'équipage (15 passagers et 3 membres d'équipage) ont péri , 1969 : un Voies aériennes olympiques Douglas DC-6 s'est écrasé près de Keratea, Athènes, Grèce. Tous les 90 passagers et membres d'équipage (85 passagers et 5 membres d'équipage) ont péri , 1972 : un Aviation olympique Learjet s'est écrasé au large de Monte-Carlo. Les 2 membres d'équipage ont été tués. , 1972 : Un Voies aériennes olympiques Le NIHON YS-11 s'est écrasé au large de Voula, à Athènes, en Grèce. 37 passagers et membres d'équipage (36 passagers et 1 membre d'équipage) se sont noyés, tandis que 16 passagers et 3 membres d'équipage ont été secourus. , 1976 : Un Voies aériennes olympiques NIHON YS-11 s'est écrasé près de Kozani, en Grèce. Les 46 passagers et 4 membres d'équipage ont péri. , 1989 : Un Aviation olympique Le short 330 s'est écrasé près de l'aéroport de Samos, en Grèce. Les 31 passagers et 3 membres d'équipage ont été tués.

Air olympique

En octobre 2013, chez Olympic Air et AEGEAN, nous avons uni nos forces pour devenir encore meilleurs et vous offrir à tous un vaste réseau étendu en Grèce ainsi qu'à l'étranger, soutenant les régions grecques et assurant l'accès de qualité même aux plus reculés des Grecs. île.

Nous connectons tous les coins de la Grèce avec vous tous, volant vers 122 destinations internationales et 31 destinations grecques, tandis que grâce au réseau Star Alliance, nous vous transportons partout dans le monde.

Aujourd'hui, chez Olympic Air et AEGEAN, nous vous rapprochons des gens que vous aimez, de ce que vous désirez, de ce que vous voulez découvrir.

Vols en partage de code

Nous avons un accord de partage de code avec AEGEAN offrant un large éventail de destinations sur les deux réseaux.

Centre de formation technique

Notre centre de formation propose une gamme de cours, pour acquérir la licence de base 66 ainsi que la qualification de type sous EASA (European Aviation Authority), ainsi que des cours spécialisés en aviation Part 147.

Le centre de formation répond aux exigences du personnel technique d'Olympic Air et également pour des tiers et nous sommes en mesure d'offrir des cours conformément à la partie 66 de l'EASA (European Aviation Authority) et à l'approbation HCAA sous le numéro d'approbation EL. 147.0006.

  • Cours de formation de licence de base et examen conformément à la partie 66 de l'EASA pour CAT Α, Β1.1, Β2
  • Cours de qualification de type d'aéronef
  • Cours de formation liés à l'industrie aéronautique
  • Cours de formation en ligne (olympicairtraining.talentlms.com)

Vous pouvez nous contacter par email à [email protected] (24/7) ou nous appeler au +30 210 3550630 & +30 210 3550576 (lundi - vendredi 09h00-17h00).

Votre navigateur est expiré
Pour vous assurer d'avoir la meilleure expérience possible en utilisant aegeanair.com, nous vous recommandons de télécharger un nouveau navigateur ou de mettre à niveau votre navigateur existant vers une version plus récente.

Cliquez sur l'icône de votre navigateur préféré


Air olympique

Olympic Air S.A. (en grec : Ολυμπιακή ) est une compagnie aérienne régionale, filiale du transporteur grec Aegean Airlines. [3] Il a été formé dans le cadre de la privatisation de l'ancien transporteur national grec Olympic Airlines, une compagnie qui portait le nom Voies aériennes olympiques de 1957 au début du XXIe siècle. Olympic Air a commencé ses opérations limitées le 29 septembre 2009, après qu'Olympic Airlines ait cessé toutes ses opérations, l'ouverture à grande échelle de la compagnie ayant eu lieu deux jours plus tard, le 1er octobre 2009. Ses principaux hubs sont l'aéroport international de Thessalonique et l'aéroport international d'Athènes. L'aéroport international de Rhodes sert de petit hub secondaire. Le siège de la compagnie aérienne se trouve dans le bâtiment 57 de l'aéroport international d'Athènes à Spata [4] [5] et son siège social est à Koropi, Kropia, dans l'Est de l'Attique. [6]

La compagnie aérienne utilise le code IATA OA qu'il a hérité d'Olympic Airlines, et le code OACI OAL. La compagnie aérienne a été lancée en utilisant le code OACI NDA, mais aurait acheté le OAL code utilisé par Olympic Airlines. [ citation requise ]

Le 22 février 2010, Olympic Air et son principal concurrent Aegean Airlines ont annoncé qu'ils avaient conclu un accord pour fusionner leurs opérations, éliminant progressivement la marque Olympic. Après une enquête de la commission européenne de la concurrence, il a été annoncé le 26 janvier 2011 que la fusion était bloquée en raison de préoccupations anticoncurrentielles. Cependant, la vente à Aegean Airlines a été approuvée par la Commission de la concurrence de l'UE le 10 octobre 2013 [7] et la compagnie aérienne est désormais une filiale d'Aegean Airlines. [8] Elle exploite 10 avions Bombardier Dash 8 et 2 ATR 42, son ancienne flotte d'avions A320 et A319 ayant été vendue au cours des différents processus évoqués ci-dessus.

Histoire

Proposition de Panthéon

Le 16 septembre 2008, le gouvernement grec a annoncé une restructuration majeure d'Olympic Airlines, en utilisant le plan « Pantheon Airways » pour relancer Olympic en tant que compagnie aérienne privée. Pantheon fonctionnerait parallèlement à Olympic Airlines jusqu'en avril 2009, date à laquelle Olympic Airlines serait fermée et Pantheon reprendrait la plupart de ses routes. Le Panthéon serait alors renommé en utilisant le nom de marque "Olympique" et son logo à six anneaux. Le nouvel Olympic Air ne serait pas un successeur légal d'Olympic Airlines ou d'Airways, n'occupant aucun des anciens employés ou actifs directement.

En février 2009, un appel d'offres international portant sur la cession des trois sociétés et des actifs de la Groupe des compagnies aériennes olympiques (Opérations aériennes, Base technique, Opérations d'assistance au sol) et Panthéon Airways s'est effondré, les offres présentées par les candidats n'ayant pas été jugées satisfaisantes par le gouvernement. Après l'échec de cette tentative de cession de l'entreprise, l'ancien ministre des Transports Kostis Hatzidakis a invité les groupes financiers à procéder à des négociations directes en vue de la cession du Groupe. Le premier à répondre a été le Marfin Investment Group (MIG), le plus grand fonds d'investissement de Grèce, en soumettant une offre d'achat pour les opérations aériennes et la base technique du groupe. De plus, Swissport a soumis une offre pour acheter les opérations d'assistance en escale. Après trois semaines de négociations avec MIG, le 4 mars 2009, Aegean Airlines et le consortium gréco-américain Chrysler Aviation ont également déposé des offres de rachat du Groupe. Cependant, l'offre d'Aegean Airlines n'a pas été acceptée car la nouvelle compagnie aérienne contrôlerait 95% des liaisons intérieures, tandis que les conseillers financiers du gouvernement n'ont pas pu déterminer si Chrysler Aviation était en mesure de soutenir son offre.

Ère MIG

Le 6 mars 2009, le ministre du Développement Kostis Hatzidakis a annoncé la vente des opérations aériennes et des sociétés de la base technique à MIG. Les négociations avec Swissport se sont poursuivies pendant encore une semaine, afin de faciliter un accord commercial entre MIG et Swissport. Cependant, aucun accord n'a été conclu et MIG a annoncé qu'il reprendrait également les opérations d'assistance au sol d'Olympic. [9] Les nouveaux propriétaires prévoyaient de sécuriser environ 4 000 des 8 500 emplois du Groupe.

Dans le cadre de son accord avec l'État grec, MIG a acheté les actifs de Panthéon Airways, certains des créneaux précieux de Compagnies aériennes olympiques à New York, Londres, Paris, Rome, Francfort, Bruxelles et Bucarest, ainsi que les droits exclusifs de la marque « Olympic » et du logo des six anneaux. Il a également acquis le droit d'utiliser les deux hangars, l'unité de fret de Services d'Olympic Airways et d'autres installations à l'aéroport international d'Athènes depuis 25 ans. La nouvelle compagnie aérienne prévoyait de ne conserver que 65% des opérations aériennes par rapport aux opérations aériennes d'Olympic à l'été 2008, conformément à une règle imposée par l'UE lors de l'approbation de la vente. [10] Il a également dû renoncer à son monopole sur les routes insulaires actuellement exploitées et subventionnées par l'État, et les partager à parts égales avec d'autres compagnies aériennes grecques. [11]

Manipulation olympique, comme la nouvelle société d'assistance en escale est nommée, a commencé ses opérations le 29 juin, suivie par la nouvelle société de base technique, Ingénierie olympique [12] et enfin, le 29 septembre, la nouvelle compagnie aérienne, officiellement rebaptisée Air olympique. [9] [13] Le nouveau nom de la compagnie a été annoncé lors d'un appel d'offres pour moderniser et redessiner le logo de la nouvelle compagnie aérienne. [14] Cet appel d'offres faisait suite à un précédent qui demandait aux créateurs de mode de soumettre leurs conceptions pour les nouveaux uniformes de la compagnie aérienne. Peu de temps après la conclusion de l'accord, MIG a annoncé le processus de recrutement pour les trois nouvelles sociétés, ainsi que de nouveaux appels d'offres pour l'acquisition ou la location de nouveaux avions.

Olympic Air a commandé huit nouveaux Bombardier Q400 de nouvelle génération lors du Salon du Bourget 2009, dont quatre seront le Q400 NextGen, qui couvrira les liaisons intérieures et les Balkans et commencera à être livré en juillet 2010. [ besoin de mise à jour ] [15] OA a également placé des options sur huit autres du type. [16] [17] [18] Olympic a loué un total de 14 avions de la série A320 pour son entrée en service en septembre 2009, et envisage de commander ses propres avions à Airbus ou Boeing dans un proche avenir. [19]

Lors d'une conférence de presse le 17 septembre 2009, le président du MIG, Andreas Vgenopoulos, a annoncé de nouveaux accords de partage de code et a déclaré qu'Olympic Air envisageait également de rejoindre SkyTeam à l'avenir. [20] [21] Vgenopoulos a déclaré en outre qu'il voulait faire de la compagnie un leader régional, et plus tard, l'une des plus grandes compagnies aériennes du monde si possible. [21] Olympic Air prévoyait d'employer environ 5 000 personnes, dont certaines comprennent les 8 100 personnes employées par le transporteur public, avec de nouveaux contrats négociés. [21] De plus, Vgenopoulos a déclaré que la société honorerait son engagement de donner au nouveau gouvernement trois mois pour renationaliser Olympic s'il le souhaitait. [20] [21] Vgenopoulos a également déclaré qu'une nouvelle commande d'avions serait annoncée bientôt, pour remplacer l'avion actuel une fois leurs baux épuisés. [22]

Lors de la cérémonie du vol inaugural le 1er octobre 2009, le président de MIG, Andreas Vgenopoulos, a déclaré qu'Olympic Air détient toujours les droits exclusifs de la marque Macedonian Airlines et envisage de relancer la compagnie aérienne en tant que filiale d'Olympic Air. [23] La nouvelle filiale serait basée à Thessalonique, dans le but de répondre aux besoins touristiques et commerciaux de la région. [24] La compagnie aérienne commencera ses opérations au printemps 2010. [25]

Dans une interview accordée à ATWOnline en octobre 2009, le PDG Antonis Simigdalas a déclaré qu'Olympic transportait désormais environ 10 000 passagers par jour avec une part de marché intérieure d'environ 30 %. [19] [26] Simigdalas a déclaré en outre que le nouvel Olympic Air était environ 35 pour cent plus petit que l'ancien Olympic Airlines et qu'Olympic Air planifie ses propres vols long-courriers, dans un délai de 12 mois. [26] Concernant la rentabilité, Simgdalas a déclaré qu'avec les conditions économiques actuelles, il s'attend à ce qu'Olympic Air réalise son premier bénéfice en 2012. [27] Il a en outre noté que l'unité d'assistance en escale était déjà rentable. [26] Dans une interview avec Flight International, Simigdalis a déclaré que la part de marché intérieur d'Olympic Air était passée à 47 % en décembre 2009. [19] Il a en outre déclaré que si les choses se passent bien, il prédit que la compagnie aérienne atteindra le seuil de rentabilité en 2011. [ 19]

Le 6 décembre 2009, Olympic Air a annoncé qu'elle avait été choisie comme transporteur officiel du Comité olympique hellénique pour trois ans, de 2010 à 2012. Grâce à ce parrainage, Olympic Air s'est engagée à fournir le transport gratuit des délégations olympiques grecques aux Jeux olympiques d'hiver de 2010 Jeux olympiques de Vancouver et Jeux olympiques d'été de 2012 à Londres. Le 10 décembre 2009, la compagnie a annoncé que l'enregistrement par téléphone portable est désormais disponible pour les vols au départ de l'aéroport d'Athènes, faisant d'Olympic la première compagnie aérienne grecque à proposer ce service. [28] Dans le cadre de son programme de responsabilité d'entreprise, Olympic a annoncé qu'elle lancerait un programme éducatif appelé "Une journée au musée", transportant 3 500 étudiants de Chypre au nouveau musée de l'Acropole à Athènes, à partir du 29 janvier 2010. [29 ]

En 2011, Olympic Air a annoncé le début d'un service économique haut de gamme sur sa flotte d'avions Bombardier Q400 pour des vols intérieurs et internationaux sélectionnés, [30] en plus de son service en classe affaires.

Tentative de fusion avec Aegean Airlines

En février 2010, des discussions initiales entre actionnaires ont eu lieu pour envisager une coopération entre le principal concurrent Aegean Airlines et Olympic Air, alimentant les rumeurs d'une éventuelle fusion. [31] Le 22 février 2010, Olympic Air et Aegean Airlines ont annoncé leur accord sur une fusion. [32] [33] [34] La compagnie aérienne nouvellement fusionnée porterait le nom et le logo olympiques, après une période de transition dans laquelle les deux marques de compagnie aérienne seraient utilisées en parallèle. [32] La marque Aegean cesserait d'exister après la période de transition. Par ailleurs, Manutention au sol olympique et Ingénierie olympique deviendraient des filiales à 100 pour cent de la nouvelle société. [32]

L'actionnaire unique d'Olympic Air, Marfin Investment Group, et l'actionnaire principal d'Aegean, le Groupe Vassilakis, détiendraient une participation égale de 26,6 % dans l'entité combinée, tandis que les groupes de MM. Laskaridis, V. Constantakopoulos, G. David et L. Ioannou ainsi que Piraeus Bank conserveraient tous leur participation proportionnelle au capital sous la forme d'une participation de 46,8% dans la nouvelle société, donnant ainsi à Aegean une participation globale de 73,4% dans la nouvelle société. [35] [36] On a aussi annoncé que la nouvelle société serait cotée à la Bourse d'Athènes. [32] Une décision sur la fusion devait initialement être rendue par la Commission européenne de la concurrence d'ici la fin septembre 2010. [34] [35]

Selon un communiqué de presse d'Aegean et de MIG, le président d'Aegean, Theodoros Vassilakis, et le président-directeur général d'Olympic, Andreas Vgenopoulos, devaient diriger la nouvelle société. [37] Vassilakis a déclaré que la fusion a été provoquée par la taille de leurs concurrents dans l'UE, ce qui a rendu nécessaire la fusion des deux principales compagnies aériennes grecques pour créer un « champion national des compagnies aériennes » avec une présence élargie sur le marché européen ainsi que couverture transparente des îles grecques les plus reculées. [37] [38] Vgenopoulos a déclaré en outre que la fusion préserverait et renforcerait aussi le nom de marque olympique, un élément inhérent à la tradition nationale grecque. [39]

Au moment de l'annonce de la fusion, Aegean était en train de devenir un membre à part entière de Star Alliance [32] tandis qu'Olympic Air forgeait des liens avec SkyTeam avant la fusion. Malgré cela, il a été annoncé que le processus Star Alliance d'Aegean se poursuivrait avec les compagnies aériennes s'efforçant de garantir une transition en douceur du transporteur fusionné vers Star Alliance. [40] Star Alliance a salué la fusion proposée, publiant une déclaration indiquant "Les équipes d'intégration des deux parties se réuniront bientôt pour évaluer les étapes nécessaires, afin de garantir une transition en douceur des opérations fusionnées d'Aegean Airlines et d'Olympic Air vers le réseau Star Alliance". [41] Lors de la cérémonie de bienvenue d'Aegean dans Star Alliance le 30 juin 2010, le futur PDG de Star Alliance, Jaan Albrecht, a confirmé que l'entité élargie sera un membre à part entière de Star Alliance si la fusion prévue obtient l'approbation réglementaire. [42]

Après un premier examen de la fusion, le 30 juillet 2010, la Commission européenne de la concurrence a exprimé des doutes quant à la conformité de la fusion aux règles de la concurrence, citant de « sérieux problèmes de concurrence » en particulier sur le marché intérieur mais aussi sur plusieurs liaisons internationales. [43] [44] Les CE ont en outre déclaré qu'elles avaient de « sérieux doutes » que la fusion réponde aux exigences relatives à l'assistance en escale dans les aéroports grecs ainsi qu'à la fourniture de routes soumises à des obligations de service public, ce qui réunirait les « deux plus solides et les plus crédibles soumissionnaires » des routes PSO. [44] La commission a choisi d'ouvrir une enquête approfondie de 90 jours sur le projet de fusion afin d'évaluer davantage les effets du partenariat. [44] Les CE devaient rendre leur décision finale sur le rapprochement avant le 7 décembre 2010. [44] Dans une interview accordée à Air Transport World en août 2010, Dimitris Gerogiannis, directeur général d'Aegean Airlines, a déclaré que leur objectif principal à l'époque, la fusion fonctionnait. [45] Il a ajouté que la fusion avec Olympic Air est une question de viabilité, motivée par les « réalités économiques et commerciales ». [45] Gerogiannis a affirmé que la Grèce est incapable de soutenir deux compagnies aériennes à service complet, en citant d'autres pays et compagnies aériennes européens comme exemples. [45] Plus tard dans le mois, Aegean a enregistré ses premières pertes depuis des années, montrant en outre un besoin urgent de fusion, tandis que les deux compagnies aériennes prévoient diverses réductions. [46] [47]

Malgré une date limite fixée au 7 décembre 2010, Olympic et Aegean espéraient une décision de l'UE plus tôt. [46] Les deux compagnies aériennes s'attendaient à remettre tous les détails et documents à l'UE comme demandé d'ici la fin septembre 2010. [46] Olympic et Aegean espéraient une décision rapide afin de synchroniser les horaires des vols 2011, idéalement d'ici novembre 2010 comme c'est la norme de l'industrie, afin de récolter les bénéfices et les synergies de la fusion dès que possible. [46] Les compagnies aériennes ont affirmé qu'une décision ultérieure leur porterait préjudice sur le plan économique et concurrentiel par rapport à d'autres compagnies aériennes et retarderait le plein bénéfice de la fusion jusqu'en 2012. [46] [ besoin de mise à jour ]

Le 24 septembre 2010, il a été annoncé qu'Olympic Air avait remporté l'European Regions Airline Association Silver Award : Compagnie aérienne de l'année pour 2010/2011. [48] ​​Olympic a été félicité pour avoir effectué 190 vols quotidiens dans les deux mois suivant le début des opérations, bien qu'il ait été relancé pendant une crise économique extrême en Grèce et dans le contexte d'un passé troublé. [48] ​​Il a également été mentionné comment l'exploitation de la compagnie aérienne avait amené Aegean Airlines à la table des négociations pour accepter une fusion dans un court laps de temps. [48]

Le 21 octobre 2010, la Commission européenne a annoncé qu'elle retarderait sa décision sur la fusion jusqu'au 12 janvier 2011. [49] [50] Le commissaire Joaquin Almunia a également évoqué des difficultés avec les deux sociétés détenant la quasi-totalité du marché intérieur en Grèce. [49] Bien qu'aucune raison précise pour le retard n'ait été donnée, selon les publications, la commission reporte généralement les décisions lorsque les entreprises proposent de prendre des mesures qui apaiseraient les inquiétudes. [49] Le 17 novembre 2010, le commissaire Joaquin Almunia a confirmé que les deux transporteurs rencontraient encore des difficultés dans leurs efforts pour surmonter les problèmes de concurrence liés à la fusion, mais a souligné qu'ils avaient encore des semaines devant eux pour trouver une solution adéquate jusqu'à ce que le 12 Décision de janvier 2011. [51] [52] Le 10 décembre 2010, les médias grecs ont rapporté que la Commission européenne avait repoussé la date de leur décision, cette fois avec une nouvelle date provisoire fixée au 2 février 2011. [53] [54]

Le 26 janvier 2011, la Commission européenne a bloqué la fusion entre les deux compagnies aériennes, invoquant des préoccupations anticoncurrentielles. [55] [56] [57] La ​​commission a déclaré que la fusion aurait créé un "quasi-monopole" sur le marché du transport aérien de la Grèce, la compagnie aérienne combinée contrôlant plus de 90 % du marché du transport aérien intérieur grec. [58] La CE a en outre déclaré qu'elle était convaincue que la fusion entraînerait des tarifs plus élevés pour quatre des six millions de passagers grecs et européens volant à destination et en provenance d'Athènes chaque année, [55] sans aucune perspective réaliste qu'une nouvelle compagnie aérienne de taille suffisante entrer sur le marché pour restreindre la tarification de la compagnie aérienne fusionnée. [56] En outre, le commissaire Joaquin Almunia a déclaré que la fusion aurait entraîné des prix plus élevés et une qualité de service inférieure pour les Grecs et les touristes voyageant entre Athènes et les îles, où la compagnie aérienne fusionnée aurait une domination quasi totale entre Athènes et Thessalonique, et entre la capitale et huit aéroports insulaires. [57] [59] Les deux transporteurs ont proposé des solutions pour tenter d'apaiser les inquiétudes, bien que l'UE ait estimé qu'elles ne suffiraient pas à protéger les voyageurs de manière adéquate et à apaiser les problèmes de concurrence. [57] L'un des remèdes proposés par les compagnies consistait à offrir de céder des créneaux de décollage et d'atterrissage dans les aéroports grecs, bien que la commission ait noté que les aéroports grecs ne souffrent pas de la congestion observée dans d'autres aéroports européens lors de précédentes fusions ou alliances de compagnies aériennes. [55]

Le commissaire européen à la concurrence Joaquín Almunia a déclaré que les compagnies aériennes auraient pu obtenir l'approbation si elles avaient proposé de vendre une partie de leur flotte à un concurrent potentiel ou de laisser une autre compagnie aérienne utiliser l'une de leurs marques, selon les suggestions de l'UE. [60] Aegean Airlines called the brand-name proposal unacceptable, with vice-chairman Eftihios Vassilakis stating that the brand names have a great value which both airlines have worked hard to build. Furthermore, Vassilakis stated that the brand name and fleet remedy does not have a precedent in the history of airline mergers. [61]

Commenting on the developments in a joint press release, Aegean Airlines chairman Thodoros Vasilakis stated "Throughout last year we presented to the European Commission the benefits of the merger for our companies, our passengers and our country's economy. We also offered important commitments to safeguard consumers as well as measures to facilitate the entry of new competitors in the domestic market. Unfortunately, the EC decided to prohibit the agreement. An important opportunity for a consolidated representation in the European aviation market has been lost. We will adjust and continue. Our track record shows that we can succeed through challenging times." [62] Olympic Air chairman Andreas Vgenopoulos mimicked Vasilakis' thoughts on moving forward, also stating "The EC Decision will have negative consequences for consumers as well as our country's economy while it will benefit foreign competitors. Obviously we, as well as Aegean, will continue to do our best for the benefit of our staff, our shareholders and our passengers". [62] Both airlines also stated that they will study the block report issued by the EU, and after careful analysis and discussion with their advisers, will decide whether to appeal. [62]

Acquisition by Aegean Airlines

Following a shake-up of its board of directors, on 2 March 2011 Olympic Air announced that they planned to appeal the EU ruling with Aegean Airlines, and also announced route network changes as a part of their strategy adjustment, which included the cancellation of most of their western-European routes and additions of domestic and regional routes. [63]

On 21 October 2012 Aegean Airlines announced that it had struck a deal to acquire Olympic Air for a sum of €75 million, pending approval by the European Commission. [64] Contrary to their merger attempt, both carriers would continue to operate under separate brands after the acquisition. [65] As part of the deal, Aegean Airlines paid Olympic Air €20 million up front. [66] In the event that the European Commission did not approve the deal, Olympic Air would still retain the money, with Aegean Airlines owning a 17% stake in the company. [66]

European Commission sources said that Aegean Airlines' second attempt to buy Olympic Air would be approved by the Commission it was understood that Olympic Air would be forced into bankruptcy proceedings if the merger was not allowed to go ahead. [67]

The buyout was approved by the European Commission on 9 October 2013. [68] As of 1 February 2014 Olympic Air is a service provider for parent company Aegean Airlines, with all the international flights carrying the latter's flight prefix. [69] The carrier continues to operate the domestic routes(some of them in co-operation with Aegean). Some Aegean international flights are operated by Olympic Air.

Corporate affairs

La possession

Olympic Air is 100% owned by Aegean Airlines, [70] which bought the company for €72 million in cash, to be paid in installments. €20 million was paid on 22 October 2012 and the remainder was payable in 5 equal annual installments, the first of which was paid on 23 October 2013. The brands and logos of the two airline companies were expected to remain intact, with each one retaining distinct fleet and flight operations.

Business trends

Olympic Air had been loss-making since its creation in 2009 until its takeover by Aegean.

Although still operating as a separate brand, performance figures are fully incorporated within the Aegean Group results. Available financial and other trends for Olympic Air (for years ending 31 December) were:

(*The 2009 figures reflect the fact that the airline only commenced operations on 29 September 2009.) (**The 2013 figures are for the full year, even though the acquisition by Aegean was completed on 23 October 2013, and Olympic figures for the last two months of the year have therefore been consolidated in the Aegean group results.)

L'image de marque

The new company's logo was selected in an online vote, after an open invitation to designers. Visitors to the Oalogo.gr website could vote for their favourite logo among three bids. The logo designed by Giannis Papathanasiou and Panos Triantafillopoulos, heavily based on the logo of its predecessor company, Olympic Airlines, won the vote. [75] The six rings are said to symbolise the five continents and Greece. [76]

New uniforms were also selected in an online vote, after an open invitation to designers for Olympic Air flight attendants. Visitors to the website www.oafashion.gr could vote for their favorite uniforms among three bids. OA flight staff now wear uniforms designed by Celia Kritharioti. [77]

Travelair Club

Travelair Club (written as Voyagerair club) was the frequent flyer programme of Olympic Air, launched in November 2009. Members could earn miles on Olympic Air and Delta Air Lines flights, car rentals and hotels. It consisted of three levels: Bleu, Argent et Or. [78] All former Olympic Airlines Icarus Frequent Flyer Program members were offered a 3000 award mile bonus to become members of the Travelair Club. On 24 November 2014 Travelair Club was absorbed by Aegean Airlines's frequent flyer programme Miles & Bonus, [79] with appropriate status matches. Migration of status and miles from the closed program was available until 1 June 2015.

Destinations

Codeshare agreements

Olympic Air used to have codeshare agreements with various carriers including Delta Air Lines, [80] Etihad, [81] TAROM and KLM. [82] Most of the agreements were terminated once the carrier was bought by Aegean Airlines. All flights operated by Aegean can be booked from Olympic Air's website while Aegean has placed its code in all PSO flights operated by Olympic Air. Olympic, by way of Aegean Airlines, is now an affiliate of Star Alliance. [83] [84]

Fleet

Current fleet

Olympic Air's fleet currently consists of the following aircraft, as of April 2019: [85]

Fleet history

Olympic Air launched operations with a mix of Airbus A320 family jets and Bombardier Dash 8 aircraft. [86] In March 2013 it was reported that the airline would retire its remaining Airbus aircraft effective immediately, [87] though two A319s continued to operate selected domestic routes, mostly to Santorini and Alexandroupolis, until the end of the summer season. Most of Olympic Air's Airbus A320 family aircraft were transferred to parent company Aegean Airlines.

Awards and recognition

Since its launch, Olympic has received a number of awards and recognitions:


The ancient Olympic Games

Just how far back in history organized athletic contests were held remains a matter of debate, but it is reasonably certain that they occurred in Greece almost 3,000 years ago. However ancient in origin, by the end of the 6th century bce at least four Greek sporting festivals, sometimes called “classical games,” had achieved major importance: the Olympic Games, held at Olympia the Pythian Games at Delphi the Nemean Games at Nemea and the Isthmian Games, held near Corinth. Later, similar festivals were held in nearly 150 cities as far afield as Rome, Naples, Odessus, Antioch, and Alexandria.

Of all the games held throughout Greece, the Olympic Games were the most famous. Held every four years between August 6 and September 19, they occupied such an important place in Greek history that in late antiquity historians measured time by the interval between them—an Olympiad. The Olympic Games, like almost all Greek games, were an intrinsic part of a religious festival. They were held in honour of Zeus at Olympia by the city-state of Elis in the northwestern Peloponnese. The first Olympic champion listed in the records was Coroebus of Elis, a cook, who won the sprint race in 776 bce . Notions that the Olympics began much earlier than 776 bce are founded on myth, not historical evidence. According to one legend, for example, the Games were founded by Heracles, son of Zeus and Alcmene.


The 19 Best Olympic Uniforms In History

Looking at some of the Olympic costumes from recent years, one might think they were designed by people from an opposing team. However, Olympic uniforms haven't always been questionable. In fact, checking out the best Olympic uniforms throughout history will hopefully remind you that designers sometimes get athleisure style on point.

For this year's Games, there are some seriously standout costumes. My personal favorite is the Swedish Olympic team's uniform created by H&M. IMO, it's the perfect mix between fashion and function. Plus, Sweden's colors of blue and yellow have been used superbly throughout the collection. To top it all off, H&M used sustainable materials in the design process. Speaking with Racked, Pernilla Wohlfahrt, design and creative director at H&M, said, "We are truly honored to also do the competition outfits for some selected sports. The result is a technical, high-fashion Olympic collection with a lot of the garments made in sustainable materials such as recycled polyester," proving that fashion-forward, functional, and environmentally ethical pieces can be a reality, not just a dream. Personally, I would totally wear the sporty crop tops for my workouts.

The great news for anyone like me who admires the Swedish team's uniform is that H&M has launched the Olympics-inspired For Every Victory collection and it's super epic. It's made even more awesome with the involvement of Caitlyn Jenner, the face of H&M Sport.

So without further ado, here are the best Olympic uniforms throughout history. Let them inspire your sportswear collection this summer.

1. Japan's 1964 Olympics Uniforms

Japan really stood out from the crowd in its striking red and white uniforms at the opening ceremony of the 1964 Tokyo Olympic Games.

2. France's 1968 Olympics Uniforms

Does anyone else think that the French athletes looked like the students from Beauxbatons Academy Of Magic in the Harry Potter And The Goblet Of Fire film? Maybe that's where the movie's costume designers got their inspo from.

3. Canada's 1992 Winter Olympics Uniforms

The gals of the Canadian team looked like total snow bunnies at the Opening Ceremony of the Winter Olympics in 1992.

4. Morocco's 1992 Winter Olympics Uniforms

I have no idea what it is the Moroccan team was wearing, but they all looked like humble superheroes — which is always a good look.

5. Russia's 1992 Winter Olympics Uniforms

The Russian team looked suave AF as it paraded at the opening ceremony of the Winter Olympics in 1992.

6. Greece's 1998 Winter Olympics Uniforms

Black never goes out of style, as shown here by the Greek team at the Winter Olympics circa 1998.

7. Japan's 2000 Olympics Uniforms

At the opening ceremony of the Sydney 2000 Olympic Games, Japan's delegation looked stunning in rainbow-colored capes covering dark outfits.

8. Australia's 2000 Olympics Parade Outfits

Australia's athletes showed off their contemporary and cool parade outfits for the 2000 Sydney Olympics.

9. New Zealand's 2004 Olympics Uniforms

An enchanting design swept down one side of the New Zealand delegation's mostly monochrome opening ceremony uniform at the Athens 2004 Summer Olympic Games.

10. Sweden's 2004 Olympics Uniforms

Sweden proved that there's nothing more classic than a little white dress at the Opening Ceremony of the 2004 Olympic Games.

11. Australia's 2004 Olympics Uniforms

A pop of green highlighted the Australian delegation's uniforms at the 2004 Olympics.

12. Japan's 2012 Olympics Uniforms

Japanese athletes looked super chic at the London 2012 Olympic Games Closing Ceremony.

13. Jamaica's 2012 Olympics Uniforms

14. Britain's 2012 Olympics Uniforms

At the London 2012 Olympic Games, Britain's athletes kind of looked like Abba, in a really good way.

15. Germany's 2012 Olympics Uniforms

These athletes looked super sweet in their candy-colored jackets and white apparel at the London 2012 Olympic Games.

16. Poland's 2012 Olympics Uniforms

During the London 2012 Olympic Games, athletes from Poland appeared in Mother Of The Bride-style fashion, wearing formal suits with a floral splash of color.

17. Lesotho's 2012 Olympics Uniforms

Lesotho really worked that ombré at the London 2012 Olympics.

18. India's 2012 Olympics Uniforms

India's athletes looked divine in some canary yellow, traditional-style dresses at the opening ceremony of the London 2012 Olympic Games.

19. France's 2014 Olympics Uniforms

The French 2014 Sochi Olympics uniforms, designed by Lacoste, looked seriously smart and weather-appropriate.

So there you have it: Olympics uniforms haven't always been verging on cringe-worthy. In fact, some of them are a definite sight for sore eyes. Too bad you don't get extra points for style, huh?


Voir la vidéo: Olympic Airlines History Part 1 (Mai 2022).